Né en 1947 à Berlou, petit village de l'arrière-pays Héraultais, se passionne très tôt pour le dessin et la musique (batteur) passionné de jazz. Il suit des cours de dessin ( 1964 à1967) et mène parallèlement une carrière de vigneron et de musicien. En 1995 il découvre les grands aquarellistes du XIXe siècle et se passionne alors pour leur technique. Mais c'est auprès des aquarellistes contemporains qu'il trouve sa source d'inspiration. Depuis 2002, ayant renoncé à son activité de vigneron, il consacre l'essentiel de son temps à l'aquarelle.

Daniel Fraisse cherche la difficulté, mais si l'aquarelle est le médium le plus difficile qui accepte mal le repentir, elle est aussi très riche d' expériences imprévisibles. Pour lui le travail de l'eau a quelque chose de magique. L'artiste doit prendre des risques, sans cesse évoluer, apprendre à maîtriser l'eau, a l'apprivoiser, à composer avec elle.

C'est un artiste figuratif, mais pour lui, ce qui compte avant tout c'est pouvoir, dans son propre espace de créativité, traduire sa version intérieur du monde qui l'entoure.