Né à l'ombre des arènes de Béziers
"Cet ancien élève des Beaux-Arts de Paris a su trouver un style où la réalité transfigurée s'exprime sur un registre aux couleurs vibrantes.
Les objets que son art appréhende sont vus comme à travers un voile, on peut même dire qu'ils sont rêvés, tant ils sont fluides, frémissants,
étant la quintessence de leur propre poétique… "

Paul Ambille, est un peintre reconnu mondialement sur la scène artistique. Il y connaît une carrière active souvent en déplacement, car invité
un peu partout dans le monde, soit en tant que membre de jury, soit en tant que participant ou invité d'honneur. Sa peinture est vive, en mouvement,
pleine d'énergie et d'émotion. Le foisonnement de son activité comprend des marines (nommé peintre Officiel de la Marine en 1993), le rugby,
les courses de chevaux, la corrida, les orchestres…

Premier Grand Prix de Rome de peinture à l'âge de 25 ans
Président d'Honneur de la Société des Artistes Français
Président de la Japan International Artists Society de Tokyo
Président : de la Fondation Taylor, du Salon International de Paris et de l'Académie Boitiat.
Vice Président de la Société Internationale des Beaux Arts
Peintre Officiel de la Marine
Membre de la commission des achats de l'Etat français
Conseiller artistique du Comité National Olympique et Sportif Français.
Il expose en permanence au Japon, aux USA, en France et dans les principaux pays européens.
Ses œuvres figurent dans les Musées, les collections publiques et privées du monde entier.
Titulaire de nombreux Grands Prix, médailles d'Or et d'Honneur

Enfance et études
Paul Ambille naît à l'ombre des arènes de Béziers le 23 décembre 1930, dans une famille composée de deux enfants. Son père Alfred Ambille est d'origine basco-béarnaise et navarro-aragonèse, tandis que sa mère, Jeanne Pouillaude, est d'une famille du Nord.
Son père était fonctionnaire aux PTT. La famille se déplaça au gré des différentes mutations du chef de famille, à Montpellier puis Bayonne,
où il passe son enfance, y fréquente le Musée Bonnat et y admire une importante collection de dessins de Rembrandt, Rubens et des Impressionnistes. C'est dans cette ville qu'il sera en contact avec la mer, et le sport en général : rugby, régate, aviron, corridas, thèmes que nous retrouvons dans
ses futures toiles. Cependant ses premières années sont aussi marquées par la guerre civile espagnole. Il assiste plus tard à l'arrivée des troupes allemandes. La famille part alors pour Paris durant l'été 1940. A l'âge de 9 ans, il y obtient son certificat d'études, grâce à une dispense d'âge.

Le dessin coule dans les veines de Paul Ambille depuis son enfance, où dès l'âge de cinq ans il commence à croquer les membres de sa famille
et de son entourage proche et il caricature même ses enseignants. Il effectue sa scolarité secondaire à Paris. Paul Ambille devient
" Lauréat du concours de dessin " au Concours Général des Lycées et Collèges.
IL entre à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts en 1948 et dès 1950 passe plusieurs concours. Outre les cours de peinture, il apprend
aussi la fresque et la gravure.

1er Grand Prix de Rome et séjour à la Villa Médicis
Durant sa scolarité aux Beaux-Arts Paul Ambille reçoit de nombreux prix et récompenses.
En 1954, avant de remporter le Prix de Rome, il obtient le Premier Prix de Peinture au Concours en Collaboration : peinture, sculpture et architecture.
Le prix de Sculpture fut remporté en même temps par César Baldaccini dit " César " qui y présente un Poisson (Paris, Centre George Pompidou).
Paul Ambille reçoit le Grand Prix de Rome le 29 juin 1955. Le thème de cette année-là pour le concours est " un décor pour une salle des mariages
d'une mairie ". Il part donc compléter sa formation académique à la Villa Médicis à Rome, où il reste quatre ans, à partir de février 1956.
A son arrivée on lui attribua l'atelier d'Ingres, dans les jardins de la Villa Médicis,

Après son retour à Paris en juillet 1960, l'absence de verdure pèse sur le peintre. Paul ainsi que sa sœur Paulette quittent la capitale pour
Clermont dans l'Oise, où elle venait d'être mutée. Ils s'installent dans une belle demeure datant du XVIIIème siècle, située au 2, rue Pershing.
Il commence à vivre de sa peinture et obtient son premier contrat le liant à un galeriste.

Au début des années soixante Ambille participe aux premières Biennales de Paris. En 1959, il appartient à la catégorie " Les jeunes artistes ".
Ambille participe régulièrement au Salon des Artistes Français de 1966 à 2001, il obtint la médaille d'honneur en 1991 et au Salon d'Automne
de 1952 à 2003.

Retour